Robe-sculpture

Kokedama couture

Posted by BlackBaroque by Marie-Caroline Behue on Thursday, May 11, 2017

L'Hiver des médicis
L'Hiver des médicis

La forme de la robe d’Hiver s’inspire de la mode du début du XVIIème siècle. Le remplacement du tissu par du PVC transparent nous permet de visualiser le modèle dans son ensemble. Ainsi, les trois jupes (la secrète, la friponne et la modeste) qui se superposent pour former l’effet volumineux des robes du XVIIème siècle, sont ici toutes les trois visibles. Un large gallon calligraphié souligne ainsi le bas de cette jupe. Gravé dans le plastique, cet ornement inédit est composé d’extraits de lettres de la Marquise de Sévigné évoquant l’hiver.
Lieu : château des Rochers-Sévigné
Exposition en cours : La marquise de Sévigné au fil des saisons
L'Eté
L'Eté

Reprenant ces principes de perspective corrigée, la traîne de la robe d’été présente le jardin des Rochers-Sévigné développé en trois exemplaires pour accentuer l’effet de perspective. Souligné par un contraste de couleurs évident avec le reste de la robe, les jardins apparaissent telle une oasis de verdure au milieu de plaines arides, patiné par le soleil d’été. Et à la façon des jeux de lumière créés par Le Nôtre à Versailles, le velours utilisé pour créer l’effet des pelouses sur la robe d’été, capte la lumière et donne un aspect véritablement organique à ce jardin de tissu.
Lieu : château des Rochers-Sévigné
Exposition en cours : La marquise de Sévigné au fil des saisons
Le Printemps
Le Printemps

Inspirée de la fin XVIIème siècle, la forme de la robe Printemps nous évoque déjà le XVIIIème siècle et les robes à paniers de Marie-Antoinette. Elément décoratif, au sens premier du terme, le panier s’expose ici par-dessus la jupe. Tressés à la main, ces paniers évoquent l’artisanat du XVIIème siècle, lorsque la vannerie était fabriquée à partir de matériaux naturels tels que : l’osier, le châtaignier, la fibre de palmier ou le jonc. C’est ce dernier qui a été utilisé ici.
Lieu : château des Rochers-Sévigné
Exposition en cours : La marquise de Sévigné au fil des saisons
L'Automne
L'Automne

Tel un tapis de feuilles d'automne, les lettres de Mme de Sévigné se superpose pour créer une robe où les mots se mêlent aux feuilles roussies de l’automne et s’entrelacent avec les branches d’un rosier cuivré.
Lieu : château des Rochers-Sévigné
Exposition en cours : La marquise de Sévigné au fil des saisons
Feuilles d'automne
Feuilles d'automne

Inscrite dans le mouvement Land Art, cette installation in situ a été créer à partir des matériaux présent dans la nature. L'automne ayant tapissé le sol de la forêt de l'Huisserie, c'est à partir des feuilles des arbres qu'est naît une robe, lien éphémère rattachant l'homme à la nature.
Lieu : Forêt de l'Huisserie
2013 Land Art
Gastronomie et Haute Couture
Gastronomie et Haute Couture

Série entièrement faites de matière alimentaire. La première robe est en légume, la seconde est un détail de boléro en graine, et la dernière robe est faite de meringues, fruits-rouge et bonbons. Cette série réalisée en partenariat avec la photographe Julie Méchali à l'occasion du festival International de la Photographie Culinaire 2017. Vainqueurs du Prix du Patrimoine et lauréates de la fondation Malraux.
Lieu : Studio-Saint-Denis
Année : 2017
Miss Météo
Miss Météo

Réalisation en live d'une robe en journal, à l'occasion du vernissage de la "Fête du livre en action II".
Lieu : Centre artistique de Verderonne
2016 Performance
Origami Dream
Origami Dream

Naît d'une nuée de grues en papier, envolés d'une cage d'osier, Origami Dream nous transporte dans l'univers fragile et sensible de l'art japonais. Interprété à l'occidentale, l'art de l'origami se mêle à l'histoire de la mode pour donner forme à une robe à crinoline revisitée.
Lieu : Studio -Saint-Lô
2013
Flyers
Flyers

Agrémentée d’un manteau de taffetas moiré et d’une guirlande de fleurs, la robe Flyers reprend toutes les caractéristiques du costume porté par Madame de Sévigné sur le tableau peint par Jean Nocret et présenté au 1er étage de la tour du château des Rochers-Sévigné. On redécouvre ainsi la forme de la robe, le drapé du manteau, la guirlande de fleurs, et tant d’autres détails.
Lieu : château des Rochers-Sévigné
Exposition en cours : La marquise de Sévigné au fil des saisons
Cristal Balerina
Cristal Balerina

Suspendu aux pampilles cristallines d'un lustre, un tutu de soie fait le lien entre danseurs et projecteurs. Balerine de lumière, elle illumine la scène par sa grâce aérienne.
Lieu : Galerie Fernand Lechanteur
Année : 2012
Metro
Metro

Utilisant le ticket de métro comme médium de création, j’ai proposé aux usagers du métro parisien de recycler leurs tickets afin de créer une œuvre plastique participative. Utilisant quotidiennement la ligne de rer C entre Paris et Versailles, je me suis inspiré de la mode du XVIIIème siècle pour revisiter Versailles à travers une robe en ticket de métro.
Lieu : rer C Paris-Versailles
2014
Galaxy
Galaxy

Présenté dans un cadre accroché au mur nous avons à faire à une peinture sans châssis avec une forme qui nous évoque une robe. Présentée sur mannequin couture ou portée nous avons à faire à une robe avec des motifs peints, réduits à un aspect purement décoratif. Depuis les ready-made de Marcel Duchamp il apparait absurde d’empêcher un objet d’exister en tant qu’œuvre en raison de sa forme, ou de son utilité.. Dans le cas du vêtement, la forme reste un problème ambigu. Pourquoi ? Est-ce par ce que contrairement à un urinoir, une robe a une portée esthétique ? L’esthétique n’est pourtant pas une notion inconnue au monde de l’Art !
Lieu : Studio -Compiègne
2017
Pattern
Pattern

Réalisée entièrement avec des patrons de robes réalisées en atelier de confection haute couture. Le patron, considéré comme un outil pratique est ici présenté comme ce qu'il est véritablement, la base de la création textile.
Lieu : atelier GLM Fashion -Laval
Année : 2014
Dior
Dior

Ayant travaillé à trois reprises avec le Musée Christian Dior et notamment à la boutique, j’ai éprouvé la mode dans son aspect le plus désenchanté : la consommation. Les centaines de tickets de caisse jetés chaque jour dans la boutique du musée, sont devenus le matériau de ma création. J’ai ainsi réalisé cette robe qui rend hommage au génie de Christian Dior, tout en pointant avec humour et dérision la dynamique commerciale prise par l’industrie de la mode.
Lieu : Musée Christian Dior- Granville
Année : 2007
Armure des 4 tempéraments
Armure des 4 tempéraments

Poussant à son paroxysme le processus de multiplication de la gravure en numérisant mes quatre tirages source (gravures à l’eau-forte réalisées en amont), je les ai ensuite redimensionnés et imprimés en plusieurs exemplaires. A partir de ces multiples copies découpées, j’ai cherché un assemblage qui pourrait à la fois s’adapter à mon thème et au matériau. C’est finalement la forme en ogive des gravures du Colérique et du Sanguin qui a orienté ma main et constitué un système de chevrons pour cette armure en papier glacé.
Lieu : La Sorbonne -Paris
Année : 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fashion & Arts